Chien agressif

10 problèmes courants de comportement chez le chien et leurs solutions

Les problèmes de comportement des chiens sont souvent mal compris ou mal gérés par les maîtres de chiens. Peut-être êtes-vous un nouveau propriétaire de chien, envisagez-vous d’en acquérir un, ou souhaitez-vous simplement aider votre chien à résoudre un problème difficile. Une compréhension approfondie des problèmes de comportement canin les plus courants est la première étape pour les résoudre et les prévenir. Une base solide d’éducation à l’obéissance vous aidera à prévenir ou à mieux contrôler bon nombre de ces problèmes.

1) Aboiements excessifs

La plupart des chiens vocalisent d’une manière ou d’une autre. Ils peuvent aboyer, hurler, gémir et plus encore. Les aboiements excessifs sont considérés comme un problème de comportement.

Avant de pouvoir corriger un aboiement excessif, vous devez déterminer pourquoi votre chien vocalise en premier lieu. Les types d’aboiement les plus courants sont les suivants :

  • Avertissement ou alerte
  • Jeu et excitation
  • Recherche d’attention
  • Anxiété
  • Ennui
  • Réaction aux autres chiens

Apprenez à contrôler les aboiements excessifs. Envisagez de lui apprendre les ordres « aboiement » et « silence ». Soyez cohérent et patient. Traitez les causes sous-jacentes des aboiements. Le dévouement et l’attention portée aux détails peuvent grandement contribuer à empêcher un chien d’aboyer moins.

2) Mâchouiller

Mâcher est une action naturelle pour tous les chiens. En fait, la mastication est une activité importante pour la plupart des chiens ; cela fait tout simplement partie intégrante de sa nature. Cependant, un mâchonnement excessif peut rapidement devenir un problème de comportement si votre chien provoque des dégâts.

Les raisons les plus courantes pour lesquelles les chiens mordillent sont les suivantes :

  • La dentition du chiot
  • Ennui ou excès d’énergie
  • Anxiété
  • Curiosité (surtout chez les chiots)

Encouragez votre chien à mâcher les bonnes choses en lui fournissant de nombreux jouets à mâcher appropriés. Gardez les objets personnels loin de votre chien. Lorsque vous n’êtes pas à la maison, gardez votre chien dans un endroit où les dégâts seront moindres ou bien optez pour une caméra afin de surveiller et “contrôler” votre chien à distance.

Si vous surprenez votre chien en train de mâcher un mauvais objet, distrayez-le rapidement en faisant un bruit sec. Ensuite, remplacez l’objet par un jouet à mâcher. L’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire est de vous assurer que votre chien fait beaucoup d’exercice afin qu’il puisse dépenser son énergie et être stimulé de cette manière plutôt que de se tourner vers le mâchonnement.

3) Creuser

Si on leur en donne l’occasion, la plupart des chiens creuseront un peu, c’est une question d’instinct. Certaines races de chiens, comme le Terrier, sont plus enclines à creuser en raison de leur passé de chasseurs.

En général, la plupart des chiens creusent pour les raisons suivantes :

  • Ennui ou excès d’énergie
  • Anxiété ou peur
  • Instinct de chasse
  • Recherche de confort (pour faire son nid ou se rafraîchir, par exemple)
  • Désir de cacher des objets (comme des os ou des jouets)
  • Pour s’échapper ou accéder à une zone

Cela peut être assez frustrant si votre chien aime creuser dans votre jardin. Essayez de déterminer la cause du creusement, puis travaillez à éliminer cette source. Faites faire plus d’exercice à votre chien, passez plus de temps de qualité ensemble et travaillez sur un entraînement supplémentaire. Si le creusement semble inévitable, mettez de côté une zone où votre chien peut creuser librement, comme un bac à sable. Apprenez à votre chien qu’il ne peut creuser que dans cette zone.

4) Anxiété de séparation

L’anxiété de séparation est l’un des problèmes de comportement canin les plus fréquemment évoqués. Les manifestations comprennent les vocalisations, le mâchonnement, l’urination et la défécation inappropriées, et d’autres formes de destruction qui se produisent lorsqu’un chien est séparé de son maître. Toutes ces actions ne sont pas le résultat de l’anxiété de séparation. Les signes d’une véritable anxiété de séparation sont les suivants :

  • Le chien devient anxieux lorsque le maître s’apprête à partir
  • Le chien se comporte mal dans les 15 à 45 minutes qui suivent le départ de son maître
  • Le chien veut suivre son maître en permanence
  • Le chien essaie d’être en contact avec le maître dès que possible

La véritable anxiété de séparation nécessite un entraînement spécifique, une modification du comportement et des exercices de désensibilisation. Des médicaments peuvent être recommandés dans les cas extrêmes.

5) Déjections inappropriées

Les mictions et défécations inappropriées font partie des comportements canins les plus frustrants. Ils peuvent endommager certaines parties de votre maison et rendre votre chien indésirable dans les lieux publics ou chez les autres. Il est très important que vous discutiez de ce comportement avec votre vétérinaire afin d’exclure tout problème de santé. Si aucune cause médicale n’est trouvée, essayez de déterminer la raison de ce comportement, qui peut se résumer à l’un des éléments suivants :

  • Urination par soumission/excitation
  • Marquage territorial
  • Anxiété
  • Absence d’éducation domestique appropriée

Le fait d’uriner ou de déféquer de manière inappropriée est inévitable chez les chiots, surtout avant l’âge de 12 semaines. C’est une autre histoire pour les chiens plus âgés. De nombreux chiens ont besoin d’une sérieuse modification du comportement pour se débarrasser de cette habitude une fois qu’elle est ancrée.

6) Réclamer/Quémander

Quémander ou réclamer avec insistance est une mauvaise habitude, mais de nombreux maîtres de chiens l’encouragent. Cela peut entraîner des problèmes digestifs et l’obésité. Les chiens réclament parce qu’ils aiment la nourriture. Cependant, les restes de table ne sont pas des friandises, et la nourriture n’est pas de l’amour. Oui, il est difficile de résister à ce regard de convoitise, mais céder « juste pour cette fois » crée un problème à long terme. En apprenant à votre chien qu’il est permis de réclamer, vous lui envoyez le mauvais message.

Avant de vous asseoir pour manger, dites à votre chien d’aller à sa place, de préférence dans un endroit où il ne pourra pas vous fixer. Si nécessaire, confiner votre chien dans une autre pièce. S’il se comporte bien, ne lui donnez une friandise spéciale qu’une fois que vous et votre famille avez fini de manger.

7) Poursuivre

Le désir d’un chien de poursuivre des objets en mouvement est simplement une manifestation de son instinct de prédateur. De nombreux chiens poursuivent d’autres animaux, des personnes et des voitures. Tous ces comportements peuvent avoir des conséquences dangereuses et dévastatrices. Bien que vous ne puissiez pas empêcher votre chien d’essayer de poursuivre, vous pouvez prendre des mesures pour éviter un désastre.

Gardez votre chien confiné ou en laisse en permanence (sauf s’il est sous surveillance directe à l’intérieur).

Apprenez à votre chien à venir lorsqu’il est appelé.

Ayez à portée de main un sifflet pour chien ou un bruiteur pour attirer l’attention de votre chien.

Restez attentif et surveillez les déclencheurs potentiels, comme les joggeurs.

Votre meilleure chance de réussite est d’éviter que la poursuite ne devienne incontrôlable. Un entraînement assidu tout au long de la vie de votre chien lui apprendra à concentrer son attention sur vous avant de s’enfuir.

8) Sauter sur son maître

Sauter est un comportement commun et naturel chez les chiens. Les chiots sautent pour atteindre et saluer leur mère. Plus tard, ils peuvent sauter pour saluer les gens. Les chiens peuvent également sauter lorsqu’ils sont excités ou lorsqu’ils cherchent un objet dans les mains d’une personne. Un chien qui saute peut être gênant, voire dangereux.

Il existe de nombreuses méthodes pour arrêter les sauts d’un chien, mais toutes ne sont pas efficaces. Lever un genou, attraper les pattes ou repousser le chien peut fonctionner dans certains cas, mais pour la plupart des chiens, cela envoie le mauvais message. Sauter est souvent un comportement de recherche d’attention, de sorte que toute reconnaissance des actions de votre chien constitue une récompense instantanée, renforçant le saut.

La meilleure méthode consiste à détourner le regard et à ignorer votre chien. Éloignez-vous si nécessaire. N’établissez pas de contact visuel, ne parlez pas et ne touchez pas votre chien. Retournez à vos occupations. Lorsqu’il se détend et reste immobile, récompensez-le calmement. Il ne faudra pas longtemps pour que votre chien comprenne le message.

9) Agressivité

L’agressivité d’un chien se manifeste par des grognements, des bruits de dents, des coups de pattes et des morsures. Il est important de savoir que tout chien est susceptible d’être agressif, quelle que soit sa race ou son histoire. Cependant, les chiens ayant des antécédents violents ou abusifs et ceux issus de chiens ayant des tendances agressives sont beaucoup plus susceptibles de présenter un comportement agressif envers les personnes ou les autres chiens.

Malheureusement, certaines races sont qualifiées de « dangereuses » et interdites dans certaines régions. Cependant, ce n’est généralement pas tant la race qui est en cause que l’histoire. L’environnement d’un chien a un impact majeur sur son comportement. De plus, quelle que soit la race, un chien peut hériter de certains traits agressifs. Heureusement, la plupart des experts s’accordent à dire que la législation spécifique à une race n’est pas la solution.

Les raisons de l’agressivité sont fondamentalement les mêmes que celles qui poussent un chien à mordre ou à casser, mais l’agressivité canine est un problème beaucoup plus grave. Si votre chien a des tendances agressives, consultez d’abord votre vétérinaire, car cela peut provenir d’un problème de santé. Ensuite, demandez l’aide d’un dresseur de chiens ou d’un comportementaliste expérimenté. Des mesures sérieuses doivent être prises pour protéger les autres contre les chiens agressifs.

10) Mordre

Les chiens mordent et mordillent pour plusieurs raisons, dont la plupart sont instinctives. Les chiots mordent et mordillent pour explorer leur environnement. Les mères apprennent à leurs chiots à ne pas mordre trop fort et les disciplinent si nécessaire. Cela aide les chiots à développer l’inhibition de la morsure. Les propriétaires doivent souvent montrer à leurs chiots qu’il est inacceptable de les mordre et de leur donner la becquée en continuant à leur enseigner l’inhibition de la morsure.

Au-delà du comportement des chiots, les chiens peuvent mordre pour plusieurs raisons. La motivation de la morsure ou du mordillement n’est pas nécessairement liée à l’agressivité. Un chien peut craquer, mordre ou mordre pour diverses raisons.

  • Peur
  • Défensive
  • Protection des biens
  • Douleur ou maladie
  • Instinct de prédation

Tout chien peut mordre si les circonstances le justifient dans son esprit. Les maîtres et les éleveurs sont ceux qui peuvent contribuer à réduire la tendance à mordre de tout type de chien grâce à un dressage, une socialisation et des pratiques d’élevage appropriés.