Les chenilles processionnaires par Mouss Le Chien

 

Les chenilles processionnaires et les chiens

Si vous avez l’habitude de promener votre chien dans Lyon et ses alentours, il y a un danger auquel il faudra faire très attention : la chenille processionnaire. Cette petite chenille qui semble inoffensive est en effet extrêmement urticante. De ce fait, elle peut rapidement devenir un danger pour le chien. Découvrons-en plus sur cette petite bête qu’il vaut mieux surveiller de près !

Qu’est-ce que la chenille processionnaire ?

La chenille processionnaire est une chenille recouverte de poils, qui circule généralement avec ses semblables. Comme son nom l’indique, cette bête circule en procession, c’est-à-dire que plusieurs chenilles se suivent en file indienne.

On trouve deux catégories de chenilles processionnaires :

 La chenille du Pin

 La chenille du Chêne

Quel est le problème avec ces petites bêtes ? Les chenilles processionnaires dégagent de minuscules poils urticants lorsqu’elles se sentent agressées. Résultat : il faut absolument éviter de les toucher, aussi bien pour vous et vos enfants que pour votre chien.

Où peut-on trouver ces chenilles ?

Mauvaise nouvelle : on trouve de nombreuses chenilles processionnaires à Lyon. En effet, cette petite bête s’est peu à peu incrustée dans notre région depuis 1969. Elle se développe d’ailleurs un peu partout dans le sud de la France, et on peut par exemple la trouver jusqu’à Orléans ou à Rennes.

Les chenilles processionnaires se trouvent principalement dans les forêts, et en général à proximité des pins ou des chênes. Les chenilles processionnaires du pin forment des nids en haut des arbres. Ces nids ressemblent à des cocons de soie, et il est donc possible de les repérer à l’avance.

Soyez très vigilant quand vous promenez votre chien !

À quelle période ?

Les chenilles processionnaires deviennent dangereuses à partir de novembre. On les redoutera en particulier du début du printemps à la fin de l’été. En effet, ce sont à ces périodes qu’elles sont les plus répandues.

C’est durant l’été qu’il faudra le plus veiller à éviter les processions de chenille. Le mieux reste donc de tenir votre chien en laisse lors de vos promenades.

Les dangers pour le chien

Le problème principal pour votre animal est que les chiens sont souvent attirés par les chenilles processionnaires, et vont souvent chercher à s’en approcher. Sous la menace, les chenilles vont alors dégager des poils très urticants… extrêmement nocifs pour le chien.

Les poils urticants de la chenille vont s’attaquer à la peau et aux muqueuses du chien, et les conséquences peuvent être désastreuses. Les poils entraînent en effet une réaction allergique violente, avec de multiples effets :

 Rougeurs,

 Brûlures

 Œdème

 Choc allergique

Les effets sont d’autant plus graves que le chien essaiera généralement de se lécher les blessures… attirant des poils irritants sur sa langue et dans sa gueule. Outre le risque évident de choc allergique, votre chien risque également une nécrose de la langue.

Autant vous dire qu’il faut absolument éviter que votre chien entre en contact avec des chenilles processionnaires !

Chien et chenilles processionnaires : que faire en cas de contact ?

Si vous apercevez les chenilles trop tard, il faudra réagir vite ! Comme pour toute maladie du chien, il est indispensable de vous rendre chez le vétérinaire au plus vite. Seul un vétérinaire pourra nettoyer la zone enflammée et administrer des antidouleurs.

N’essayez pas de soigner votre chien vous-même, car vous risqueriez d’être irrité à votre tour par les poils urticants.

Au final, rien ne vaut la prévention contre les chenilles processionnaires. Pensez donc à éviter de laisser votre chien sans laisse durant vos promenades, et surveillez la présence de nids de chenilles processionnaires sur les arbres de votre terrain.

Si vous apercevez un nid, sachez qu’il existe des pièges à chenilles concessionnaires. Ils sont posés sur le tronc de l’arbre et empêchent les chenilles de descendre.

 

Cet article vous a plu ? Retrouvez d’autres informations sur les différentes maladies qui peuvent toucher les chiens sur le site de Mouss Le Chien !

Une pensée sur “Les chenilles processionnaires par Mouss Le Chien

  • octobre 18, 2015 à 5:31
    Permalink

    Attention, le contact avec les poils urticants sur les muqueuses provoque des réactions très violentes, qui si elles ne sont pas prise en charge rapidement par des soins vétérinaires provoqueront une nécrose irréversible (mort des tissus de la langue et/ou des babines). Les résultats les plus couramment constatés : une perte ou amputation d’un morceau de langue pouvant engager des difficultés d’alimentation ou de boisson. Un réel problème à prendre en compte lors des balades dans des zones infestées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :